Après les ruches classiques en boites carrés et les ruches horizontales, Michel propose cette année un nouveau type de logement à nos petites amies. Au début ce devait être simplement une ruche leur proposant un habitat naturel, tel qu’elles peuvent le trouver dans la nature. Le but de ces ruches est d’assurer et de protéger la biodiversité, sans intervenir dans la vie de l’essaim – il n’y aura donc pas de récolte sur ces ruches.

 

Dans un tronc, Michel a d’abord marqué l’espace intérieur avant de le vider à l’aide d’une tronçonneuse et d’un ciseau à bois. Puis les ouvertures ont été percées pour les trous d’envol.

Après la visite de Ninon, le projet s’est transformé, et de simples ruches troncs, ces ruches ont commencé à ressembler à des Moaï – ces fameux statues en pierre de l’île de Pâques. Avec les trous d’envol figurant la bouche et la forme du nez suggérée par la forme du tronc, il ne manquait que les yeux. Grand-père s’est pris au jeu et après un premier Moaï, il a poursuivi avec un second.

 

gite-ecolo-bebe-bretagne-lavilleheleuc-ruches-moai-IMG_5614Pour la mise en place, Michel fait appel à la minipelle – et voilà, il n’y a plus qu’à attendre les locataires. Les ruches Moaï seront réservées à des abeilles noires, originaires de Bretagne, résistantes aux maladies. Les deux prochains essaims sont attendus !

Il ne manquait plus que les chapeaux en pierres plates pour protéger les ruches de la pluie et pour compléter la ressemblance avec leurs illustres prédécesseurs.

 

Partagez, partagez ... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone