Fin juillet avait lieu la cousinade – la semaine de nos petits-enfants à la Ville Heleuc. Il était grand temps, que la nouvelle cabane recoive au moins un toit et un plancher pour qu’elle soit praticable. Le toit réciproque a été monté sur les poteaux de chataignier. Quelques troncs de sapins touchent même le sol pour donner encore plus de solidité. Une fois les traverses de chataignier en place, nous avons couverte la structure de canisses de bambou qui resteront visibles de l’intérieur. L’extérieur a été couvert de plastique noir qui va recevoir une végétalisation après l’été.

Le plancher a été construit comme une grande terrasse autour des poteaux de charpente. Et les bords finalement aménagés avec des galets de granit. Les cloisons restent à monter, pour l’instant le passage de l’extérieur à l’intérieur est tout ouvert. Des lampes à leds ont été accrochés à l’intérieur, elles sont alimentés par une pile chargé par un petit panneau solaire et permettent d’éclairer la cabane le soir.

gite-ecolo-bebe-bretagne-lavilleheleuc-cabane-jeux-demontagecabane-img_2277La nouvelle cabane était prêt juste à temps et les enfants ont pu nous aider à déménager cuisine, tables et chaises de l’ancienne. Ils se sont très vite approprié ce nouveau lieu de jeu qui donne directement accès au toboggan et ont proposé des améliorations et finitions comme un couloir tunnel en saules vivantes au dessus des marches « pneu » pour accéder en haut du toboggan.

Il reste donc du travail pour l’automne et le printemps prochain. Sans compter qu’il faudrait ajouter au moins quelques cloisons pour utiliser la cabane aussi en hiver.

Entretemps l’ancienne cabane a été démontée et laissé la place à une balançoire nid sur un tapis de copeaux pour les tout-petits. Un seul des poteaux plantés en 1980 est resté debout – ce sera un totem souvenir de l’ancienne cabane.

Nous profitons des premiers rayon du soleil pour attaquer la végétalisation du toit de la cabane de jeux : toiles de jute et terre, mousse, herbe, …

Ensuite les premières mesures sont prises pour le futur mur en terre de la cabane. Si le temps se maintient au beau, nous allons commencer le week-end prochain… Et non, il aura fallu attendre le mois d’avril et ce sera pour un mur en planches, celui en terre devra attendre le mois de juin. Grâce à un outillage pro et des ouvriers motivés le travail avance vite et il n’aura fallu que quelques heures pour monter ce mur.

Juin 2013

Le soleil est enfin de retour. Nous en profitons pour aménager la cabane et pour attaquer le mur de bouteilles.
Le bout de mur à droite de la porte d’entrée (tout à gauche sur la troisième photo) n’a pas eu le temps de secher avant l’arrivée d’un orage qui en a emporté une bonne partie. On était quitte pour recommencer le lendemain.

Le toit est maintenant couvert de terre et de ci de là un brin d’herbe pointe son nez – mais il faudra probablement attendre l’année prochaine pour que tout soit vert.

Est-ce que tout sera fini avant l’été ?

Partagez, partagez ... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone